Accueil > News > TRAVAIL DU SOL et SEMIS > Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch

Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch

Publié le :

Voir toutes les images

 Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch  Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch  Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch  Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch  Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch  Focus sur l'Avatar, le nouveau semoir SD de Horsch
Sa cible? Le John Deere 750A, une version européanisée d'appareils employés en Amérique du Nord, où 3/4 des plaines céréalières sont emblavées sans passage préalable d'outils de travail du sol. Horsch aussi a son semoir de semis direct à disques dédié à ce marché, le Pronto NT. Mais pour séduire la clientèle européenne, les ingénieurs sont partis d'une copie blanche en développement un monodisque inédit. Ce que l'on peut considérer comme l'Avatar du Pronto NT américain a été aperçu l'automne dernier, lors des semis de blé d'hiver.
Apparu en 1984, le Sem Exact pose réellement la première pierre à l'édifice Horsch. Cette fraise rotative capable de scalper le sol sur quelques centimètres, créant un flux de terre organisé dans lequel la semence y est jetée à la volée est la vision du semis direct par Michael Horsch. Un outil marginal face à d'autres solutions (ndlr: rares à l'époque) qui officie en toutes conditions, même en présence de pierres et de résidus. Il a longtemps trouvé son terrain de jeu favori dans les terres argilo-calcaires avant d'être retiré du catalogue au tournant des années 2000, car limité en largeur, énergivore, manquant de débit de chantier et de précision. Plus vraiment raccord avec le slogan de la maison "plus simple, plus sûr, plus vite", il n'aura pas de successeur. Horsch profite de son expérience avec la maison Anderson aux USA pour proposer un semoir SD à dents, le Deltasem (devenu plus tard Sprinter). Mais c'est bien le Pronto qui va conduire la firme allemande au-devant de la scène européenne. Horsch démocratise depuis le début des années 2000 cette famille de semoirs polyvalents, aptes à intervenir dans des itinéraires culturaux classiques ou simplifiés. 

Aujourd'hui, la méthode du semis direct semble susciter toujours autant d'intérêt face aux enjeux économiques (entre-autre liés à l'allégement du parc matériel et de la main d'oeuvre), écologiques, motivés par le programme d’actions de la directive nitrates et sociologiques. Mais force est de constater que son essor est lent. Sur un marché ayant atteint ces dernières années un pic de 5.500 unités, seulement 2% (selon la FAO: l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) ont réellement pour vocation d'intervenir sans travail préalable et seulement dans la ligne de semis. Conscient qu'il s'agit d'un marché de niche, et donc de renouvellement, Horsch n'en reste pas moins convaincu depuis la première heure de l'intérêt de la technique, d'y être présent et d'assurer un service de conseil. Pour ce nouvel Avatar SD, le plus gros challenge aura été le développement un élément de semis performant.

Le nouveau monodisque dispose d'un effort de terrage de 200 kg par élément semeur, de quoi lui permettre d'intervenir sur sol nu comme dans des couverts végétaux drus. L’ensemble est maintenu à la profondeur souhaitée par une roue de jauge, accolée au disque. La semence est déposée dans le sillon formé entre le disque et la rasette. Une roue plombeuse vient ensuite réappuyer la ligne de semis.

En option, un chasse-résidus à l’avant de chaque élément semeur permet de semer les couverts directement dans les chaumes, après la récolte, sans perturber l’implantation de la graine. L’Avatar SD assure donc un contrôle de la profondeur de semis permanent, affiné par les réglages hydrauliques directement pilotés en cabine de façon centralisée pour l’ensemble de la barre de semis.
Pour limiter les perturbations du sol lors du passage du semoir et empêcher la levée des mauvaises herbes, le degré d’ouverture des disques a été réduit au strict minimum. Le palier du disque, à bain d’huile, d’un diamètre de 65 mm doté de 2 roulements à rouleaux coniques à cage étanche permet une parfaite assimilation des efforts axiaux et ne nécessite aucun entretien. La trémie et le système de distribution sont basés sur le système, déjà éprouvé, du Pronto DC. L’Avatar SD sera disponible en largeur de travail de 4, 6 et 12 mètres.

C'est d'ailleurs sa version la plus large que vous retrouvez lors des semis de blé d'hiver à l'automne 2015.
Article rédigé par :