Accueil > Passion > ÉVÈNEMENTS > Expédition Antartica2. Sur les traces de Sir Edmund Hillary

Expédition Antartica2. Sur les traces de Sir Edmund Hillary

Publié le :

Voir toutes les images

 Expédition Antartica2. Sur les traces de Sir Edmund Hillary  Expédition Antartica2. Sur les traces de Sir Edmund Hillary  Expédition Antartica2. Sur les traces de Sir Edmund Hillary  Expédition Antartica2. Sur les traces de Sir Edmund Hillary
56 ans après la conquête du Pôle Sud par Sir Edmund Hillary au volant de son Ferguson TE20, Manon Ossevoort lui rend en quelque sorte hommage en venant de parcourir à son tour, au volant d'un Massey Ferguson 5610, les 2500 kilomètres permettant de rallier la côte Antarctique au point le plus au sud de la Terre.
« 4h30 CET. C’est le 9 décembre au Camp 17. Après 17 jours et 2500 kilomètres, nous sommes à proximité d’un poteau rouge et blanc surmonté d’une boule réfléchissante et entouré de drapeaux. C’est Sud90 – le point le plus au Sud où l’on puisse aller. C’est incroyable – au Pôle Sud il y a un tracteur rouge Massey Ferguson ! Nous sommes tous terriblement excités d’être ici et si fiers de prendre la photo des héros avec le tracteur qui ne nous a jamais laissé le moindre doute quant à sa capacité à relever le défi. Merci à tous pour votre soutien.”  C'est le message envoyé par l'équipage de l'expédition Antartica2 à son arrivée au Pôle Sud.


Manon Ossevoort, la conductrice principale de l’expédition rêvait d'accomplir son rêve, conduire un tracteur jusqu’au « bout du monde ». La comédienne et réalisatrice de théâtre de 38 ans avait déjà conduit un tracteur sur 38.000 km depuis sa Hollande natale à travers l’Europe et l’Afrique. Célébrant cet exploit avec ses coéquipiers à l’arrivée au Pôle Sud, Manon a embrassé son tracteur et déclaré : «  Wow ! je l’ai fait ! C’est un sentiment si beau et je suis tellement reconnaissante envers Massey Ferguson d’avoir pu rendre cela possible. C’est un énorme rêve qui devient réalité. Avoir des rêves est merveilleux, mais les voir se réaliser est le sentiment le plus extraordinaire qui soit

L’ambitieuse mission Antartica2 visait à rallier le Pôle Sud aux commandes d’un tracteur Massey Ferguson MF 5610 à travers un voyage aller-retour de 5.000 km depuis la Côté Antarctique. Pour Manon, la dernière étape de son voyage est devenue réalité lorsque Massey Ferguson a accepté de lui permettre d’accomplir son rêve. Avec le soutien d’autres partenaires de la machine agricole et l’expertise de son équipe de spécialistes polaires, elle a été capable d’achever son voyage de rêve. « Je me suis rendue compte que mes voyages en tracteur ont inspiré et amené d’autres personnes à parler de leurs propres rêves, alors j’ai décidé de partir à la collecte de ces rêves en me fixant comme objectif final de les amener au Pôle Sud avec moi » a-t-elle déclaré.

L’un des premiers actes de la ‘Tractor Girl’, Manon Ossevoort à son arrivé au Pôle Sud, a été de réaliser un bonhomme de neige et d’y insérer symboliquement les rêves de l’ensemble des personnes qu’elle a pu rencontrer tout au long de son aventure. « Je veux que chaque personne puisse croire en la puissance de leurs rêves – afin de savoir qu’avec envie et détermination, vous pouvez remplir toutes vos aspirations. J’ai eu le rêve absolument insensé de conduire un tracteur jusqu’au Pôle Sud. Vous devez juste y croire ! »

Ce fut un voyage incroyablement difficile à travers la glace, qui a vu 17 jours de conduite intensive. Avec un jour permanent dans l’Antarctique à cette époque de l’année, l’équipe s’est créée ses propres journées de 30 heures, conduisant le tracteur 23 heures d’affilé ou plus, s’octroyant de courtes pauses pour assurer la maintenance quotidienne du tracteur et le changement de chauffeur et ainsi de suite. Le moteur du tracteur a fonctionné non-stop pendant toute la durée de l’expédition qui a débuté le 22 novembre.

Sans surprise, le tracteur et l’équipe ont été soumis à rude épreuve par cet environnement hostile et par des conditions de terrains plutôt féroces. Tout au long du trajet, ils ont affronté des champs de crevasses, d’énormes ascensions, des sastrugis acérés (vagues de glace solide d’un mètre de haut) et de la poudreuse. Lors de la traversé des Montagnes Gabienz à 3.400 m d’altitude, les températures ont chuté jusque -56°C accompagnés de vents violents. Des éruptions solaires ont même mené à une rupture temporaire des communications. Cependant, les hommes et la machine ont relevé l’ensemble de ces nombreux défis, faisant ainsi la preuve de leur résistance et de leur fiabilité dans cet environnement extrême.

Après une journée de repos au Pôle Sud, l’équipe Antarctica2 a fait à nouveau ses bagages, pour faire demi-tour afin d'effectuer un voyage retour vers Novo Runway sur la Côte Antarctique. Ils suivent les traces exactes de leur chemin aller qui, après avoir gelé depuis lors, devrait accélérer leur voyage retour. Avec un peu de chance, ils devraient être de retour avant Noël.

Aux côtés de Massey Ferguson, Antarctica2 a reçu le soutien de leader de l’industrie que sont Trelleborg, Castrol, AGCO Finance, AGCO Parts, Fuse Technologies et MechaTrac.

L’Ambassadrice de l’Expédition et Conductrice, Manon Ossevoort, est accompagnée d’une équipe d’experts constituée des exploratrices polaires Matty McNair (Guide Principale) et de sa fille Sarah McNair-Landry (Guide et support Audio-Visuel), Nicolas Bachelet (Mécanicien) et Simon Foster (Directeur Créatif et Responsable Audio-Visuel). Les spécialistes des expéditions, Artic Trucks apportent assistance et assure le guidage.

Article rédigé par :