Accueil > News > TRACTEURS > Des outils "Made by Kverneland"

Des outils "Made by Kverneland"

USA
Publié le :

Voir toutes les images

 Des outils "Made by Kverneland"

Kubota propofitera de l'acquisition du groupe Kverneland pour proposer dès 2014 des outils estampillés à ses propres couleurs. C'est désormais une réalité en Amérique du Nord avec la commercialisation dès cet hiver d'une gamme de faucheuses, d’andaineurs et de faneuses.

Des outils

Les États-Unis est un marché porteur et un exemple de réussite pour le nippon. Avec 37% de parts de marché sur le segment des tracteurs de moins de 120 chevaux, Kubota s'y est forgé une réputation face aux poids lourds historiques et s'adapte depuis les années 1980 a un marché évoluant sans cesse. En développant de nouvelles stratégies de vente et de distribution, la firme profite du rachat de Kverneland l'année dernière pour compléter son panel de produits destinés aux exploitations de petite taille, maraichers, collectivités et même pour les particuliers.
Kubota avait signé des accords de distribution et de financement des faucheuses et presses à balles rondes Vermeer en octobre 2010 pour le marché nord américain. Les produits Kverneland labelisés Kubota pourraient mettre fin à cet accord. Notons également que le nippon a toutefois promis de ne pas inquiéter le réseau de distribution de Kverneland, même en Europe. 

En Europe, Kubota ambitionne de vendre d’ici 2018 plus de 10.000 tracteurs, soit le double des ventes aujourd'hui. La France étant le plus grand marché avec 1500 unités écoulées chaque année. D’ici deux ans, un tracteur de 200 chevaux avec transmission à variation continue en Tier IV Final et compatible Isobus verra le jour, dans une usine européenne encore inconnue. Le nippon n’écarte pas la possibilité de faire de nouvelles acquisitions, notamment d’un tractoriste. On parle également d'une moissonneuse batteuse d'une centaine de chevaux et tarifée moins de 50.000 euros HT, mais rien n'a été confirmé.

Article rédigé par :