Accueil > News > TRACTEURS > Cure de muscle pour le Fastrac 8000

Cure de muscle pour le Fastrac 8000

Publié le :

Voir toutes les images

 Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000  Cure de muscle pour le Fastrac 8000
Le Fastrac n'a jamais aussi bien porté son nom. Pour les 25 ans de son "Fast Tractor" (Tracteur rapide), JCB dévoile la série 8000, une version bodybuildée du Fastrac 4000 capable de circuler à 65 km/h. 

Une conception à part

Son large capot ne ment pas sur ses prétentions, celles de vouloir empiéter sur les platebandes des gros tracteurs standards proposés par la concurrence, comme les Fendt 900 Vario et Massey Ferguson 8700 dont il reprend respectivement la transmission à variation continue Vario et le moteur 6 cylindres AGCO Power de 8,4 litres. S'il s'agit du même bloc utilisé par leurs prédécesseurs, les Fastrac 8280 et 8310, ce moteur a évolué pour s'affranchir des normes antipollution Tier IV Final grâce à l'adjonction d'un catalyseur d'oxydation diesel (DOC) et d'une vanne EGR et plus du système SCR. JCB ne laisse rien au hasard en misant sur des composants connus et éprouvés afin de proposer deux nouveaux aboutis, bien dans l'esprit du Fastrac 4000 commercialisé depuis début 2015.

Les nouveaux Fastrac 8290 et 8330 affichent respectivement 280 et 335 chevaux (306 et 348 chevaux max) et reposent sur une conception unique, sur quatre roues indépendantes (diamètre maximal arrière de 1,98 mètres en 42 pouces) avec suspension hydro-pneumatique et un système d'antiblocage des freins ABS de série. Capable de faire un sprint à 65 km/h, le Fastrac 8000 ne devrait circuler en France qu'à une vitesse maximale de 40 km/h, à moins d'une évolution de sa classification. Pour cela, il se dispense d'une direction mécanique, jugée trop dure pour une direction hydraulique à double orbitrol, un gage de sécurité et de souplesse.

Le Fastrac 8000 reprend la cabine du 4000, avec un volume de 3,5 m3 et 6,6 m² de surface vitrée. Le joystick est couplé à un terminal couleur situé à droite, qui informe l'opérateur sur l'état du tracteur (moteur, transmission, hydraulique, relevages, guidage...). Officiellement dévoilée le mois prochain en Angleterre, cette nouvelle génération arrivera en production dans la foulée, pour des livraisons attendues en fin d'année.
Article rédigé par :

A voir aussi :