Accueil > News > ENTREPRISES > Contrôle de Trafic. Horsch partage son expérience

Contrôle de Trafic. Horsch partage son expérience

Publié le :

Voir toutes les images

 Contrôle de Trafic. Horsch partage son expérience
Pour affirmer sa position de précurseur dans l'application du CTF (Controlled Traffic Farming) en Europe, Horsch rappellera demain lors d'une étape de Innov'Action dans une exploitation vendéenne, sa propre vision de ce concept d'agriculture moderne. 

Qu'est-ce que le CTF?

Le trafic contrôlé traduit de Controlled Traffic Farming ou encore tramline farming est un système de production né en Australie dans les années 1980. Son objectif? Diminuer la surface de la parcelle impactée par le passage d'un matériel agricole en définissant à l’avance les voies de passage des outils dans la parcelle. Cette méthode culturale peut être considérée dans la continuité d'un passage au travail réduit et au semis direct, d'autant qu'elle permet de profiter d'opportunités agronomiques telles que la gestion des résidus de culture, les cultures intercalaires et cultures à relais, mais également d'assurer une meilleure vie microbienne du sol. Celle-ci nécessite toutefois une remise en question drastique des moyens et méthodes de production et doit s'accompagner d'investissements pour la mener à bien. Le matériel doit disposer de la même largeur de voie et être guidé par un système de guidage précis, tel que le RTK.

En 2012, Horsch a fait l'acqusition d'un ancien kolkhoze de 3.300 hectares en République Tchèque. Baptisé Agrovation, ce nouveau centre expérimental, qu'il a fallu entièrement réorganiser permet aujourd'hui à la firme allemande de tester ses nouveaux outils et faire ses armes sur la technique du CTF. Dans un itinéraire traditionnel, Michael Horsch a estimé que sur un hectare travaillé, entre 60 et 90% de la parcelle subit au moins une fois le passage d'une machine (tracteur, pulvérisateur, moissonneuse, bennes...). En prenant la décision d'appliquer le CTF, il a fallu localiser les voies de passage de chaque matériel, identifier les zones d'entrée et de sortie des parcelles ainsi que les aires de ravitaillement. L'ensemble des outils affiche une largeur de 12 mètres, ou son multiple. Les engins roulant ont tous une voie de 3 mètres et l'usage des chenilles s'est généralisé sur Agrovation. S'il n'est pas encore évident de voir les gains de productivité, Michael Horsch constate aujourd'hui que les surfaces compactées ont été réduites à 19%. Exemple ci-dessous avec une parcelle réaménagée après le rachat de cet ancien kolkhoze.

Pionnier du concept en Europe, la société a développé son propre logiciel afin d’organiser la logistique sur l’exploitation: localisation des voies de passage de chaque matériel, identification des zones d’entrée et de sortie des parcelles, des aires de ravitaillement, …. Cette technique globale sera mise en avant demain lors de la journée Innov'Action organisée par le réseau des Chambres d'Agriculture sur la ferme de Philippe Ducept, à Cezais (85). Il en sera également question lors de la deuxième conférence internationale Controlled Trafic Farming les 18 et 19 juin prochains sur la ferme filiale Agrovation en République Tchèque.

Découvrez une vidéo du site de AgroVation en République Tchèque:

Article rédigé par :