Accueil > News > TRACTEURS > 1000 Vario. Du buzz à la réalité.

1000 Vario. Du buzz à la réalité.

Publié le :

Voir toutes les images

 1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.  1000 Vario. Du buzz à la réalité.

On ne peut pas dire que sa genèse se soit faite en toute discrétion. Aperçu à plusieurs reprises au travail ou cavalant à vive allure depuis bientôt 3 ans, soit bientôt 20.000 heures d’essais intensifs, la bête paparazziée maintes et maintes fois est arrivée à maturité. Nous avons enfin pu l’approcher !

4 modèles de 380 à 500 chevaux

Et quelle bête, le mastodonte veut repousser les limites d’un tracteur conventionnel, en venant affronter d’autres engins à quatre roues égales à châssis rigide ou articulé, à chenilles, ou le mélange des genres, pour la plupart américains. Affichant un poids de 14 tonnes sur la bascule, le nouveau 1000 Vario investissait hier les allées du château de Neuschwanstein en Bavière, un cadre magnifique, pour un tracteur qui ne l’est pas moins. Depuis que nous l’avions croisé au détour des bâtiments de Marktoberdörf, (lire "Le prototype du 1000 Vario lâché dans l'arène") il a bien évolué d’un point de vue esthétique. Lignes saillantes et tendues, optiques à LEDs et au xénon, et une calandre proéminante qui inspire la puissance, où loge d'ailleurs une mécanique que nous n’avons hélas pas encore pu percevoir. Patience, Fendt se réserve encore du temps avant de le commercialiser mais prévoit un lancement officiel au SIMA 2015, avant d’entamer la production à la fin de cette même année.

Donc côté technique, on sait déjà qu’il disposera d’un 6 cylindres MAN de 12,4 litres, avec injection d’AdBlue (Tier IV Final), d’une nouvelle transmission TA400 Vario, de deux pompes hydrauliques de environ 200 l/min et d’une cabine améliorée (climatisation optimisée, nouveaux rangements, nouvelle console, siège passager revu, revêtements cuir…).

Particularité de l’engin, il inaugure d’immenses pneumatiques de 2,32 mètres produits par Trelleborg (TM 1000 900/65R46 à l’arrière et 710/60R38 à l’avant, soit ce que l’on met en général sur des tracteurs de moyenne puissance). Un jumelage pourra même être envisagé. Coté puissance, quatre modèles sont d’ores et déjà annoncés. 380 chevaux pour le 1038 Vario, 420 chevaux pour le 1042 Vario, 460 chevaux pour le 1046 Vario et 500 pour le 1050 Vario.

Sur un marché d’environ 5000 unités par an, Fendt ambitionne de devenir, dans les pays où la marque est bien représentée, le leader de ce segment, un peu à l’image de sa série 900 Vario (40% de part de marché en Europe !). Le 1000 Vario, avec sa conception type 900 XXL devra plaire pour sa polyvalence, sa maniabilité et une multitude d'utilisations possibles.

Les autres nouveautés

Un peu plus et les nouveaux 300 Vario et 700 Vario se faisaient voler la vedette au moment où le gros 1000 pointait le bout de son museau! N'oublions pas que le coeur de marché se situe entre ces deux séries, qui couvrent une plage de puissance de 100 à 240 chevaux. Fendt fait évoluer le 700 tandis que le 300 de polyculture élevage séduit par l'adoption de la cabine Visio Plus.

- Le 700 Vario - Tier IV Final (145 à 240 chevaux) conserve sa mécanique mais évolue pour passer un nouveau cap en matière de dépollution. Il fait appel à la technologie SCR (injection d'urée), bénéficie d'une vanne EGR et d'un Filtre à particules passif. Au registre des évolutions, Fendt propose un nouvel essieu arrière avec freins pneumatiques et l'arrivée d'un quatrième régime de prise de force de série (540, 540 Eco, 1000 et 1000 Eco). Une seule pédale de freins (ou deux en option) se trouve alors en cabine. Le pont avant ZF remplace l'ancien Dana et marque la greffe d'un vérin de direction des 800 Vario. Notons également l'arrivée  un nouveau terminal Variotronic 10,4 B, un essuie-glace balayant à 300 degrés et d'un éclairage à LEDs. Les connaisseurs remarqueront que le capot est plus large et plus haut. Fendt a par ailleurs réduit le niveau sonore en cabine avec une valeur enregistrée de 66 dBA. Enfin, une finition Power sera disponible sur cette gamme et se caractérise par son équipement moins élevé.

- Quant aux 300 Vario, ceuxi-ci profitent à leur tour de la cabine des 500 Vario. Quatre modèles de 100 chevaux (310 Vario), 110 ch. (311 Vario), 120 ch. (312 Vario) et 130 ch. (313 Vario) seront proposés à la vente. C'est un AGCO Power de 4,4 litres de cylindrée, associé à un catalyseur d'oxydation diesel (DOC) et recyclage externe des gaz d'échappement AGRex, post-traitement des gaz d'échappement SCR qui permettent de satisfaire les normes Tier IV Final. Ils ont le même empattement que les anciens 400 Vario qu'ils remplacent et peuvent s'offrir en finition Profi ou Power d'entrée de gamme (jusqu'à 4 distributeurs mécaniques, pas de terminal Vario et pompe à engrenages, joystick à deux touches pour le sens de marche). Ce nouveau 300 Vario, en étant proposé dans différentes finitions permet alors de profiter de la transmission Vario a un prix amoindri.

En attendant une vidéo plus complète, le 1000 Vario se prépare pour une carrière internationale

Article rédigé par :